Les créations en liceParticiper

Bienvenue sur l'une des créations en lice pour la 8ème édition des Chatons d'Or, le festival de la nouvelle économie créative.

Comme chaque année, les Chatons d’Or font émerger les idées au prisme de 8 catégories représentant 8 champs de la société. Pour chaque champs, deux prix pour se faire les griffes :– Un prix « ouvert » avec des campagnes ou projets libres : print, film, digital, projet artistique, asso, startup, application, nouveau média, bref toutes les idées peu importe leur forme.– Un prix spécial avec un brief.

Vous pouvez poster votre campagne/projet en mode privé pour que rien ne soit dévoilé.

Du 10 avril au 10 mai 2019, vous pouvez envoyer – gratuitement – autant de créations ou dossiers que vous le désirez, dans toutes les catégories. La grande soirée de remise des prix aura lieu le 5 juin et rassemblera plus de 1000 décideurs, influenceurs et acteurs de l’économie créative dans un lieu prestigieux à Paris.

Bienvenue sur la plateforme de participation de la 8ème édition des Chatons d'Or, le festival de la nouvelle économie créative.

A bientôt ! 

Uu projet de communication militant et participatif pour le climat

Par : Antoine Rocher

Dans la catégorie RESPONSABILITÉ & ENVIRONNEMENT - Prix du projet "Responsabilité & Environnement" remis par Act Responsible

Contexte
Graphiste indépendant mais collaboratif, je mets mes idées et mes compétences au service de projets culturels, d’identité et de création visuelle dans les domaines de l’édition et de la communication. Citoyen engagé et optimiste durable, j’aime à croire que les métiers du design et de la communication permettent avant tout d’avancer avec intelligence et innovation sur les problématiques contemporaines et les enjeux de demain. Ces derniers mois, la mobilisation de la société et les grèves des lycéens autour de la question climatique et sociale me laisse espérer que notre société va trouver dans ces engagement des leviers de changements, plus que jamais l'avenir est entre nos mains, citoyens !
Justification
Les mauvaises nouvelles s’accumulent pour notre planète, réchauffement climatique, pollutions, effondrement du vivant, la catastrophe est à notre porte, nous sommes tous concernés. La mobilisation initiée par une partie de la jeunesse européenne autour de la figure de Greta Thunberg, propose d’interpeller le monde des adultes en faisant la grève scolaire et mettre nos dirigeants en face de leurs responsabilités. Ainsi est né le mouvement Youth for climate, qui fédère de nombreux rassemblements à travers le globe. Principalement diffusé et relayé sur les réseaux sociaux ce mouvement inédit bénéficie actuellement d’une certaine visibilité médiatique. Pour autant, peu de pays s’engagent réellement sur de vrais changements et nombre de jeunes ne se sentent pas concernés ou hésitent à se mobiliser. Afin que ce mouvement progressiste ne s’essouffle pas, il doit pouvoir compter sur une mobilisation constante, c’est à cette seule condition que la jeunesse finira par se faire entendre. Sur le web et dans la rue, une véritable communication militante et durable s’avère donc nécessaire pour porter au plus haut et aux quatre coins de la planète ce message d’alerte auprès des jeunes. Afin que cette communication soit perçue comme indépendante, elle doit être conçue et réalisée par des lycéens et des étudiants. Seule cette légitimité fera que leurs messages seront crédibles et audibles pour tous. Une communication collaborative universelle pour alerter et mobiliser La proposition est un projet participatif diffusé en plusieurs langues sur le web nommé «Youth for climate Graphic Project» qui permettra à tout groupe ou personne créative de communiquer librement sur l’urgence de la mobilisation climatique. Outil en libre accès (Creative Commons), cette charte repose sur un système graphique basique afin de permettre une utilisation la plus universelle et créative possible. Fonctionnant sur l’identité d’un pictogramme détourné (substances inflammables) et le hashtag #YouthForClimate, le concept est simple : trouver une idée et réaliser une composition visuelle et/ou typographique en essayant se démarquer de l’imagerie publicitaire lambda. La photo et tous les arts plastiques, dessins, gravure, volume peuvent être utilisés. Le résultat doit s’inspirer des codes de la communication culturelle et militante. Si le message doit être clair, l’expression plastique, percutante ou poétique, doit primer. La charte est accompagnée de plusieurs exemples de créations destinés à formaliser les principes de base et à stimuler l’imaginaire. Partout les jeunes ont le goût pour la création et sont motivés pour communiquer, pourront-ils contribuer à cette grande cause qui le mérite bien ? Et pourquoi ne pas imaginer que ce «work in progress» inédit soit consultable en ligne et fasse l’objet de votes ? Une distribution commerciale des créations les plus populaires permettrait de soutenir financièrement les mobilisations et d’aider les artistes par le relais d’associations locales. Soyons fous, continuons de rêver que le monde va changer, nous en avons tellement besoin.

Les visuels