Les créations en liceParticiper

Bienvenue sur l'une des créations en lice pour la 8ème édition des Chatons d'Or, le festival de la nouvelle économie créative.

Comme chaque année, les Chatons d’Or font émerger les idées au prisme de 8 catégories représentant 8 champs de la société. Pour chaque champs, deux prix pour se faire les griffes :– Un prix « ouvert » avec des campagnes ou projets libres : print, film, digital, projet artistique, asso, startup, application, nouveau média, bref toutes les idées peu importe leur forme.– Un prix spécial avec un brief.

Vous pouvez poster votre campagne/projet en mode privé pour que rien ne soit dévoilé.

Du 10 avril au 10 mai 2019, vous pouvez envoyer – gratuitement – autant de créations ou dossiers que vous le désirez, dans toutes les catégories. La grande soirée de remise des prix aura lieu le 5 juin et rassemblera plus de 1000 décideurs, influenceurs et acteurs de l’économie créative dans un lieu prestigieux à Paris.

Bienvenue sur la plateforme de participation de la 8ème édition des Chatons d'Or, le festival de la nouvelle économie créative.

A bientôt ! 

JE NE ...

Par : ODIN STACY

Dans la catégorie CITOYENNETÉ & ENGAGEMENT - Prix spécial "Creative World in Progress"

Contexte
#MeToo, #TimeUp, #BalanceTonPorc, trois hashtags qui résument ces derniers mois. Plus que jamais, le harcèlement et le sexisme sont sur toutes les lèvres. Ironie, je ne pense pas. Les langues se délient mais seulement celles des victimes.. Parlons pour eux, #JeNe.
Justification
Allons au coeur du problème, l'harceleur. Une prise de conscience. A travers ces prints, les femmes vont faire part de leurs expériences, de leur peur, de leurs angoisses à travers les aveux de leur agresseur. La forme illustre le harcèlement par son principe de répétition que nous retrouvons dans les punitions scolaires écrites. La redondance, l'acharnement, l'oppression, le lavage de cerveau... L'affichage se voudra percutant, une opé avec des impressions BOLD sur tous les murs des quais, des mots qui s'imposent et que subiront les passagers au même titre que le harcèlement. Parmi ces prints, un dernier vient rendre plus concret ce projet. Quasiment vierge, seul le début des phrases est présent, "Je ne ...", afin de laisser les victimes écrire elles-mêmes ce qu'elles ont vécu, ce qu'elles vivent au quotidien, en clair, ce que leur harceleur devrait cesser de faire selon elles. Harcelons les harceleurs.

Les visuels

Les présentations