Les créations en liceParticiper

Bienvenue sur l'une des créations en lice pour la 8ème édition des Chatons d'Or, le festival de la nouvelle économie créative.

Comme chaque année, les Chatons d’Or font émerger les idées au prisme de 8 catégories représentant 8 champs de la société. Pour chaque champs, deux prix pour se faire les griffes :– Un prix « ouvert » avec des campagnes ou projets libres : print, film, digital, projet artistique, asso, startup, application, nouveau média, bref toutes les idées peu importe leur forme.– Un prix spécial avec un brief.

Vous pouvez poster votre campagne/projet en mode privé pour que rien ne soit dévoilé.

Du 10 avril au 10 mai 2019, vous pouvez envoyer – gratuitement – autant de créations ou dossiers que vous le désirez, dans toutes les catégories. La grande soirée de remise des prix aura lieu le 5 juin et rassemblera plus de 1000 décideurs, influenceurs et acteurs de l’économie créative dans un lieu prestigieux à Paris.

Bienvenue sur la plateforme de participation de la 8ème édition des Chatons d'Or, le festival de la nouvelle économie créative.

A bientôt ! 

Tour du monde en solidaire pour les réfugiés climatiques

Par : Prévost François

Dans la catégorie CITOYENNETÉ & ENGAGEMENT - Prix spécial "Creative World in Progress"

Contexte
D'ici la fin du siècle, ce sont entre 250 millions et 1,2 milliards d'êtres humains qui devront être déplacés du faits des bouleversements climatiques : montée des eaux, augmentation de la fréquence des phénomènes extrêmes (cyclones) et pic de chaleur de plus de 50°C. Le statut de réfugié politique de l'ONU édicté par la résolution de 1951 ne protège pas les réfugiés climatiques. Parmis eux, 52 états insulaires menacés de disparaître vont sans doute être rayés de la liste onusienne (1/4 des pays) et créer des cohortes d'apatrides SIF (Sans Ile Fixe). La communauté internationale se focalise sur les migrants actuels et pas du tout sur les réfugiés futurs. Or, il faudra une organisation internationale sans faille pour faire face à ce phénomène qui sera sans doute le plus complexe de notre siècle : impact géographique, démographique, philosophique et politique, financier et logistique. C'est pourquoi j'ai créé ce projet de tour du monde en solidaire au profit des réfugiés climatiques (2020 - 2023) afin de sensibiliser la communauté internationale, provoquer une gouvernance pro-active des déplacements. Ce tour du monde de 4 ans, sur un moyen à faible impact (un voilier de 15 m), permettra de tourner 26 films de 52 mn de sensibilisation et de mémoire. Je suis accompagné par des partenaires techniques et juridiques : WWF France, le Collectif Argos, l'AFD et l'UNHCR. En parallèle, et dès maintenant, j'organise un jumelage de 52 villes avec les 52 états insulaires menacés ("Adoptez une île"), pour créer un lien émotionnel, une responsabilité et une pédagogie locale (écoles, universités, communes, entreprises). Enfin, le projet s'autochallenge sur un programme zéro déchet et énergie décarbonée (solaire, éolien, hydrolien et consommation en 12v). Pour donner de la visibilité, je partirai lors de la Transquadra 2020, mais pour une course contre la montre humanitaire...
Justification
C'est une bonne idée, car le projet est fédérateur. Il est inspirant, innovant (proposition de dispositifs innovants au HCR et à l'AFD), visionnaire et humain. Il incite les populations à agir et changer de comportement. C'est aussi un discours positif sur les futurs réfugiés, souvent stigmatisés dans les média et par les extrêmes. C'est une bonne idée car le projet propose un outil d'animation locale sur les comportements liés au changement climatique et un pilier RSE aux entreprises qui voudraient s'engager dans une cause majeure. Enfin, c'est une bonne idée car il utilise le rêve et l'aventure pour passer des messages cruciaux, sans accuser ni moraliser. Plutôt que de travailler sur les causes, il faut désormais s'attacher à travailler sur les conséquences.

Les visuels

Les présentations