Les créations en liceParticiper

Bienvenue sur l'une des créations en lice pour la 8ème édition des Chatons d'Or, le festival de la nouvelle économie créative.

Comme chaque année, les Chatons d’Or font émerger les idées au prisme de 8 catégories représentant 8 champs de la société. Pour chaque champs, deux prix pour se faire les griffes :– Un prix « ouvert » avec des campagnes ou projets libres : print, film, digital, projet artistique, asso, startup, application, nouveau média, bref toutes les idées peu importe leur forme.– Un prix spécial avec un brief.

Vous pouvez poster votre campagne/projet en mode privé pour que rien ne soit dévoilé.

Du 10 avril au 10 mai 2019, vous pouvez envoyer – gratuitement – autant de créations ou dossiers que vous le désirez, dans toutes les catégories. La grande soirée de remise des prix aura lieu le 5 juin et rassemblera plus de 1000 décideurs, influenceurs et acteurs de l’économie créative dans un lieu prestigieux à Paris.

Bienvenue sur la plateforme de participation de la 8ème édition des Chatons d'Or, le festival de la nouvelle économie créative.

A bientôt ! 

E-MOTION

Par : Devin Yannick

Dans la catégorie ARTS & CULTURES - Prix du projet "Arts & cultures"

Contexte
L’image de cinéma, présentée dans une obscurité totale qui occulte le monde alentour, s’impose au spectateur « lambda » par sa vastitude. Celui-ci n’a pas d’autres choix que de se laisser immerger, absorber par l’image (l’espace diégétique), jusqu’à perdre conscience de son environnement réel. Or, force est de reconnaître que cet état passif n’amène pas du tout l’individu à avoir une attitude critique envers le film qu’il regarde, car il n’est pas possible pour lui de créer une dimension de profondeur derrière l’image : il n’y a rien derrière l’écran. E-MOTION, dont la production se découpera en deux étapes, entendra justement sortir le spectateur de son état de flottement onirique pour l’amener derrière l’écran. /// PREMIERE ETAPE : LA PROJECTION : Dans une salle de projection, un réalisateur (mais cela pourra également être un comédien, un technicien…) sera invité à visionner la totalité d’un de ses films. La particularité de cette projection est qu’elle s’effectuera seul, avec “dans la poche” un petit dispositif qui, en temps réel, enregistrera à la fois le timecode du film et le taux de conductivité électrique de sa peau, variable physiologique utilisée notamment dans les expériences de psychologie cognitive et qui exprimera ici l’état émotionnel de l’invité tout au long de la projection. Si le « détecteur de mensonges », expérience psycho-cognitive la plus connue, a déjà été utilisé il y a quelques années dans LA METHODE CAUET, c’est ici son association avec le timecode, comme on va le voir, qui créera toute l’originalité d’E-MOTION et en fera l’émission sur la cinéma la plus originale du PAF. /// DEUXIEME ETAPE : L’ENTRETIEN : A la fin de la projection, les deux données (temps et émotions) seront en effet rentrées dans un outil de visualisation qui dessinera la “ligne de temps émotionnelle” de l’invité enregistrée durant le temps passé devant l’écran. Cette frise chronologique se trouvant ponctuée de pics au milieu de plages plus calmes correspondant chacun à un niveau d’émotion diégétique (à la vision d’une scène qui fait peur…), mais plus probablement extra-diégétique (un souvenir de plateau lié au tournage même d’un plan...), les réalisateurs parvenant rarement à se laisser immerger par leurs propres films, c’est sur les plus hauts d’entre eux que l’invité reviendra alors au cours d’un entretien qui, reposant sur cette seule frise (aucune image du making of ne sera présentée), s’appuiera donc sur la seule dimension cachée de sa projection (pour ne pas dire de son tournage) : celle des émotions éprouvées. Attention, un pic pouvant tout autant pointer vers un souvenir désagréable, comme une prise de bec avec un comédien, ou au contraire extrêmement plaisante, comme la réussite d’un plan très compliqué à tourner, les interprétations resteront ouvertes et seule la discussion avec l’interviewer permettra de mettre des mots sur l’ensemble de ces plus hautes émotions capturées. /// TYPE : Emission /// DUREE : 26 minutes par numéro /// FORMATS : Magazine & Interview /// THEMES GENERAUX : Cinéma /// THEMES OPERATIONNELS : Sciences /// PUBLIC CIBLE : Adolescents & Adultes /// FORMAT DE TOURNAGE : Studio
Justification
Depuis quelques années, une réelle volonté de prolonger les films dans les boutiques et sur le Net nourrit le public. Le spectateur ne se contente plus d’acheter sa place de cinéma : il s’est mué en un consommateur effréné, toujours à l’écoute grâce à l’immédiateté et à la rapidité des communications. Il ne se satisfait plus d’une simple photo de tournage découpée dans un vulgaire magazine de cinéma, il souhaite désormais s’immerger totalement dans le film. Ne nous y trompons pas, le jeune spectateur qui tapisse entièrement sa chambre d’affiches de films stagne dans une démarche passive, contemplative. C’est précisément ici que s’opère une sorte de révolution dans les stratégies promotionnelles. Il ne s’agit plus de prolonger le voyage dans la diégèse du film (photo de l’acteur/fétichisme), mais dans son monde extradiégétique, autrement dit dans sa fabrication. Evidemment une grande palette de déclinaisons s’offre aux sociétés de production afin d’assouvir et de stimuler cette génération avide de décortiquer la matrice hollywoodienne : en visionnant un making of ou un parcourant les pages d’un livre promotionnel, le spectateur semble épier un monde interdit. Il n’est plus exclu des coulisses. Bien au contraire, il est invité à s’y promener en toute liberté. C’est un tel voyage au centre de la matrice, au coeur même du film, que proposera E-MOTION aux téléspectateurs, une émission totalement innovante où les dimensions diégétique et extra-diététique se tisseront pour le meilleur du cinéma.

Les visuels