Les créations en liceParticiper

Bienvenue sur l'une des créations en lice pour la 8ème édition des Chatons d'Or, le festival de la nouvelle économie créative.

Comme chaque année, les Chatons d’Or font émerger les idées au prisme de 8 catégories représentant 8 champs de la société. Pour chaque champs, deux prix pour se faire les griffes :– Un prix « ouvert » avec des campagnes ou projets libres : print, film, digital, projet artistique, asso, startup, application, nouveau média, bref toutes les idées peu importe leur forme.– Un prix spécial avec un brief.

Vous pouvez poster votre campagne/projet en mode privé pour que rien ne soit dévoilé.

Du 10 avril au 10 mai 2019, vous pouvez envoyer – gratuitement – autant de créations ou dossiers que vous le désirez, dans toutes les catégories. La grande soirée de remise des prix aura lieu le 5 juin et rassemblera plus de 1000 décideurs, influenceurs et acteurs de l’économie créative dans un lieu prestigieux à Paris.

Bienvenue sur la plateforme de participation de la 8ème édition des Chatons d'Or, le festival de la nouvelle économie créative.

A bientôt ! 

Les dauphins manquent d'air

Par : Arnaud Girard

Dans la catégorie 2018

Contexte
Depuis quelques années, dans les océans un mal silencieux fait rage. Les filets de pêches au thon noyés au fond des océans ne capturent pas seulement des poissons mais tout ce qui est sur leurs passages. La victime principale de cette sur-pêche est le dauphin, pris au piège dans ces filets, le mammifère ne peut pas remonter à la surface et paradoxalement asphyxie sous l'eau. Beaucoup gens ignorent cette situation, et parmi eux une grande partie ignore aussi le besoin en air des dauphins. J'ai donc cherché à sensibiliser le grand public.
Justification
GREENPEACE Le dauphin est un animal aimé des enfants, chéri par la Pop-culture et qui véhicule une réputation proche de celle du chien, c’est à dire: ami de l’Homme. Pour autant personne n’est au courant qu’il meure asphyxié coincé dans des filets de pêche au thon. J'ai donc choisi d’utiliser une image encrée dans l'imaginaire collectif, celle du ballon gonflé à l’hélium en forme de dauphin. Je voulais éviter un ton accusateur et créer un rapport à l'enfance, symbole d'avenir. Ainsi j'ai dressé un parallèle entre ce faux dauphin rempli d’air que l’on offre à son enfant et les véritables dauphins qui eux meurent à force de manquer d’air que notre enfant ne verra jamais si le massacre continue.

Les visuels