Les créations en liceParticiper

Bienvenue sur l'une des créations en lice pour la 8ème édition des Chatons d'Or, le festival de la nouvelle économie créative.

Comme chaque année, les Chatons d’Or font émerger les idées au prisme de 8 catégories représentant 8 champs de la société. Pour chaque champs, deux prix pour se faire les griffes :– Un prix « ouvert » avec des campagnes ou projets libres : print, film, digital, projet artistique, asso, startup, application, nouveau média, bref toutes les idées peu importe leur forme.– Un prix spécial avec un brief.

Vous pouvez poster votre campagne/projet en mode privé pour que rien ne soit dévoilé.

Du 10 avril au 10 mai 2019, vous pouvez envoyer – gratuitement – autant de créations ou dossiers que vous le désirez, dans toutes les catégories. La grande soirée de remise des prix aura lieu le 5 juin et rassemblera plus de 1000 décideurs, influenceurs et acteurs de l’économie créative dans un lieu prestigieux à Paris.

Bienvenue sur la plateforme de participation de la 8ème édition des Chatons d'Or, le festival de la nouvelle économie créative.

A bientôt ! 

Gerlinéa : Se nourrir de l'essentiel

Par : Andreas Larese, Solène Gonnon, Elisa Lebreton, Ysé Grégoire, Clémentine Pottier, Léon Maillet

Dans la catégorie 2018

Contexte
Nous avons effectué une enquête en ligne sur un échantillon de 218 personnes. 87,1% de ces personnes sont âgées de 20 à 35 ans, et 88% sont des femmes. Des réponses collectées, nous avons tiré diverses conclusions : tout d’abord, la marque Gerlinéa est facilement identifiable. Nous avons montré le packaging dénué de son logo à notre panel, qui a affirmé avoir reconnu la marque à 57,7%. En réalité, 76,9% d’entre eux ont réellement réussi à citer correctement de nom de la marque. Enfin, lorsque l’on a dévoilé le nom de la marque, une large majorité de notre panel, soit 152 personnes, ont attesté connaître la marque Gerlinéa. Par ailleurs, parmi les interrogés, 55,5% ont déjà voulu faire un régime. Toutefois, seulement 8,9% se tourneraient vers Gerlinéa pour les aider à perdre du poids, contre 42,5% pour son principal concurrent en GMS Weight Watchers. Sur les 6 concurrents que nous avons proposé à notre panel de consommateurs (Natural Mojo, Foodspring, So Shape, Weight Watchers, Comme j’aime et Dukan), Gerlinéa n’arrive qu’en troisième position. De ces diverses données, nous avons tiré une conclusion partielle : le problème de Gerlinéa n’est pas sa notoriété mais sa réputation. Parmi les mots évoqués par notre panel pour définir spontanément la marque, on retrouve les termes “régime” et “minceur”, qui arrivent en pôle position, puis “privation” ou “désuète”. Ces termes sont négatifs et nuisent à l’image de la marque car les Millenials ont élus de nouvelles manières de consommer, basées sur l’équilibre, mais aussi que de nouveaux critères de beauté : se sentir bien dans sa peau prime désormais sur le fait de rentrer dans une taille 36. Toutefois, des éléments positifs sont également ressortis tels que : “bonne marque”, “nature” ou encore “apports nutritionnels” sur lesquels il faudra capitaliser. Enfin, nous savons que le taux de premier ré-achat chez les moins de 35 ans est élevé, atteignant presque 54,3% fin 2017, soit 5% de plus qu’en 2016. Notre objectif est donc de provoquer le premier achat, en établissant une stratégie de conquête visant les femmes de la génération Y. Notre insight était le suivant : Bien que le taux de ré-achat soit fort chez les moins de 35 ans, la marque n’arrive pas à provoquer le premier acte d’achat sur cette tranche d’âge. Comment y remédier ?
Justification
erlinéa a 25 ans. Pendant tout ce temps, la marque et les consommatrices ont progressé dans la même société et ont développé des aspirations semblables. Aujourd’hui, elles se retrouvent autour d’idéaux à atteindre, de causes à défendre, de références ou de convictions communes. Pour traduire cela, nous avons choisi de nous axer sur les valeurs essentielles de Gerlinéa, qui sont en intercorrélation avec les revendications des Millennials : le partage, la singularité, le dépassement de soi, le respect, l’innovation, l’expertise, l’engagement. Dans cette optique, nous avons décidé de changer la signature de la marque. Nous avons constaté que les termes “minceur”, “régime” tout comme la notion de privation ne sont plus des idéaux de beauté auxquels les Millennials veulent se plier. Notre proposition : “Se nourrir de l’essentiel”. Avec cette signature, vous dévoilez le double sens de la marque. D’une part, elle répond aux besoins nutritionnels de ses consommatrices sans y ajouter d’aliments controversés. Elle leur apporte uniquement ce dont elles ont besoin pour garder un équilibre alimentaire sain. D’autre part, “se nourrir de l’essentiel” résonne comme le leitmotiv d’une génération hétérogène. Le logo actuel de la marque, de par sa typographie triangulaire et fine, reflète les idéaux que rejettent massivement les femmes de la génération Y. Le logo actuel agit donc sur le court terme comme un facteur bloquant le premier achat des Millennials, compte tenu de sa sémantique. Sur le long terme, il freine également l’élaboration d’une nouvelle image de marque. Afin de mettre en avant des valeurs communes, nous avons fait le choix d’une typographie sans serif, plus simple, reflétant ainsi le besoin de simplicité et de retour à l’essentiel, cher aux consommatrices et à la marque. Aussi, le choix d’une police plus grasse impulse l’idée d’un nouveau rapport à la femme et aux idéaux liés à son corps. Celle-ci ne cherche plus nécessairement à être mince mais à s’assumer, à être elle-même et ce par le biais du (ré)équilibrage alimentaire. Notre film publicitaire retranscrit visuellement notre concept, autrement dit la mise en image des valeurs partagées par les femmes de moins de 35 ans et la marque Gerlinéa. Sur un rythme entraînant et captivant, nous faisons le parallèle entre les évolutions des femmes depuis ces 25 dernières années et celles de la marque, née en 1994.