Les créations en liceParticiper

Bienvenue sur l'une des créations en lice pour la 8ème édition des Chatons d'Or, le festival de la nouvelle économie créative.

Comme chaque année, les Chatons d’Or font émerger les idées au prisme de 8 catégories représentant 8 champs de la société. Pour chaque champs, deux prix pour se faire les griffes :– Un prix « ouvert » avec des campagnes ou projets libres : print, film, digital, projet artistique, asso, startup, application, nouveau média, bref toutes les idées peu importe leur forme.– Un prix spécial avec un brief.

Vous pouvez poster votre campagne/projet en mode privé pour que rien ne soit dévoilé.

Du 10 avril au 10 mai 2019, vous pouvez envoyer – gratuitement – autant de créations ou dossiers que vous le désirez, dans toutes les catégories. La grande soirée de remise des prix aura lieu le 5 juin et rassemblera plus de 1000 décideurs, influenceurs et acteurs de l’économie créative dans un lieu prestigieux à Paris.

Bienvenue sur la plateforme de participation de la 8ème édition des Chatons d'Or, le festival de la nouvelle économie créative.

A bientôt ! 

Ceci n'est pas votre enfant.

Par : Guichard Quentin

Dans la catégorie 2018

Contexte
Depuis 40 ans, Enfance & Partage agis pour que chaque enfant soit protégé par sa famille et par la société afin de préserver son devenir d’adulte. En 1989, apparaît la Convention internationale des droits de l’enfant qui regroupe un ensemble de principes et d’obligations reconnus de façon universelle. Elle affirme qu’une société ne peut pas envisager de vivre en paix et dans la justice, si les droits de l’enfant ne sont pas respectés. Cette convention constitue le cadre soutenant toutes leurs actions.
Justification
J’ai conçu une campagne pour l’association Enfance & Partage. Mon idée est de représenter la violence (physique principalement en première lecture, mentale ensuite) faite aux enfants en utilisant des objets du quotidien qu’un adulte, sous le coup de la colère, prend « plaisir » à casser, torturer, broyer. L’image est évidemment forte puisqu’on peut associer ces derniers termes à la maltraitance enfantine. Pour réaliser au mieux, et faire comprendre rapidement mon message au plus grand nombre, j’ai choisi de réinterpréter l’oeuvre de Magritte « La Trahison des images », sur laquelle nous pouvons lire le mondialement célèbre « Ceci n’est pas une pipe. ». Mais, au contraire de Magritte qui voulait démontrer que même peinte de la manière la plus réaliste qui soit, une pipe représentée dans un tableau n’est pas une pipe, mon intention ici est de me servir de ces objets que chacun possède et d’illustrer à travers ceux-ci la violence faite aux enfants. C’est dans cette optique que j’ai donc détourné le tableau, et sa phrase, en « Ceci n’est pas votre enfant. », avec l’objet « torturé » en amont. Ma baseline « Votre enfant n’est pas un objet. » vient ponctuer l’idée dans son ensemble.

Les visuels